Fédérale 2. Recrutement: Casteljaloux fait ses emplettes sur le marché

- Le blondinet Valentin Joubert quitte l’USC pour Nérac. (© Ohvalie – Dominique Empociello) La cellule de recrutement de l’USC a ciblé une bonne partie de son recrutement. Deux joueurs treizistes viennent renforcer les lignes arrières. L’un d’eux fait un énième retour dans le groupe, après avoir fait des va-et-vient entre le quinze et le treize. Vous l’avez compris, il s’agit de Benjamin Vergniol, participant aux premiers matches de la saison, avant de revenir à sa discipline favorite. Pour tout dire, le solide centre de l’USC était reparti aux Dragons Catalans, dans l’espoir de décrocher un contrat pro. Or, l’opportunité ne s’est pas présentée, opérant dans le championnat de France élite, au sein de l’équipe réserve de Perpignan. Chassé-croisé entre un Néracais et un Casteljalousain Il était déjà question de la venue du Tonneinquais William Ousty à l’intersaison estivale 2017. Sauf que la mutation avait été refusée car son club, Albi 13, ne tenait pas à s’en séparer. Cette fois, l’USC a la certitude que ce joueur, pétri de qualités, sera bel et bien quinziste en août prochain. Ces deux garçons de 22 ans devraient amener de la solidité et vélocité au sein des trois quarts. Laquelle ligne reçoit le renfort de Geoffrey Cazeneuve, qui jouait les doublures de Couzier et Lagardère à Fleurance. Cet ancien Néracais est recruté pour remplacer Valentin Joubert. Il se trouve que l’ouvreur et buteur casteljalousain (18 matches disputés) a annoncé son départ pour signer à… Nérac (Fédérale 3). Selon nos informations, une proposition professionnelle de la part de l’USN – ce qui n’est pas négligeable -a fait pencher la balance. Le « squad casteljalousain » perd aussi un élément déterminant de la ligne de trois quart. L’arrière ou centre Thomas Lafon (21 ans) avait été approché par l’US Marmande la saison dernière… Il se trouve que le Stade Langonnais a enlevé le morceau. Ce pur produit de la formation locale de l’Avance Ourbise Rugby Casteljaloux-Queyran est animé d’un désir bien légitime: tenter sa chance au niveau supérieur. Il lui reviendra d’imposer ses qualités techniques aux yeux du coach Sylvain Mirande. Des Marmandais dans le viseur Au chapitre des arrivées, sont annoncés les renforts de piliers gauche Julien Carrère, apte à doubler le poste de talonneur, en provenance de Nérac, puis Lionel Zanini (US Marmande), pas vu de la saison en équipe fanion. La montée de Marmande en Fédérale 1 est plutôt une aubaine, une bonne chose pour le club voisin, misant sur d’autres venues de l’USM, visant des éléments de la trempe par exemple des Yoan Mijoint (3e ligne), Théo Furlan (9/10), ou encore Pierre Marmié (2e ligne). Trois anciens marmandais à l’USC, pas plus, puisque c’est le règlement, à moins d’un accord du club quitté… Les autres accords ont été trouvés du côté du RC Queyran. Les jeunes Bastien Ruchaud (centre) et Théo Ducuing (3e ligne) veulent explorer un autre horizon, en quittant le championnat Honneur pour essayer de s’imposer dans le groupe de Fédérale 2, à la tête duquel on retrouvera le tandem d’entraîneurs Nicolas Matéos et John Ponthoreau, sous la tutelle du manager Jean-David Borenstein. Étalée jusqu’au 7 juillet, la période de mutations ne fait que commencer. D’autres signatures sont à venir. Comme la plupart des clubs, se renforcer en seconde ligne est le secteur prioritaire. Sur le marché, les « bonnes occasions » sont très rares.


Plus d'actualités :

×