ProD2 : 3 entraineurs, deux joueurs convoqués par la commission de discipline

La séance du mercredi 28 septembre de la commission de discipline s’annonce fort chargée, en effet ce ne sont pas moins de trois entraineurs et deux joueurs qui sont convoqués suite à des rapports d’arbitres, carton rouge ou réclamation. Les rapports, ce sont les fameux arbitres n° 4 et 5 des rencontres de pro D2 qui les ont rédigés, en effet, cette saison leur sévérité semble accrue envers les entraineurs, à moins que la virulence des remontrances des entraineurs à l’encontre des « officiels de match » ait sérieusement augmenté. Toujours est-il qu’après avoir convoqué deux entraineurs les semaines précédentes, la commission de discipline en convoque cette fois-ci trois lors de la même audience. Les trois « nominés » sont le Biarrot Jean Baptiste ALDIGÉ (matchs Nevers/Biarritz), l’angoumoisin Vincent ETCHETO (match Aix/Angoulême) et l’agenais Bernard GOUTTA (match Agen/Colomiers). Tous trois sont donc cités suite à un rapport des arbitres n°4 et 5° signalant leur comportement individuel « susceptible de constituer une infraction aux Règlements Généraux de la LNR » comme cela est joliment dit en termes administratifs. Dans l’attente de leur comparution les trois entraineurs ne sont pas suspendus. À la 41e minute de la rencontre opposant Biarritz à Nevers, le troisième ligne de Nevers, Steven DAVID a été définitivement exclu de la rencontre par l’arbitre qui lui reprochait d’avoir percuté tête contre tête avec vitesse et sans maitrise un joueur adverse. Il est donc invité à présenter sa défense le mercredi 28 septembre, dans cette attente le joueur neversois est suspendu. Enfin, Benoit JASMIN, ailier de l’US Carcassonne est lui aussi convoqué suite à  la réclamation du RC Vannes qui lui reproche lors de la rencontre opposant Vannes à Carcassonne d’avoir violemment percuté à la 16e minute de jeu l’arrière vannetais Nick Abendanon. Ce fait de jeu, non sanctionné par l’arbitre de la rencontre avait contraint le joueur percuté à sortir pour un protocole commotion auquel il n’avait pas répondu favorablement. Dans l’attente de sa comparution, Benoit Jasmin n’est pas suspendu. Sur le même sujet : Top 14 ( Commission Discipline ) : un entraîneur et deux joueurs convoqués par la LNR.

×