Le résumé du match : Grenoble vs Rouen

Pro D2 (4eme journée) Rouen concède sa première défaite de la saison à Grenoble Sanctionné par trois essais, Rouen Normandie Rugby s’est incliné sur la pelouse de Grenoble (20-6), concédant sa première défaite en quatre matches le vendredi 16 septembre. Rouen Normandie Rugby n’est plus leader de Pro D2. Ce vendredi 16 septembre, il a concédé sa première défaite de la saison à Grenoble (20-6), lors de la 4ème journée. Les Normands n’ont jamais été en mesure de menacer les Isérois qui ont inscrit trois essais, deux en tout début de rencontre (10e et 16e). Rouen n’a pu répliquer que sur deux pénalités d’Olender (2/4) et n’a pas marqué un seul point en deuxième période, deux ballons échappant à Ruaud et Thomas dans l’en-but en fin de partie. Vendredi 23 septembre, les Lions essaieront de préserver leur invincibilité à Diochon face à Agen, battu d’un point chez lui par Colomiers (21-22). Le RNR s’est présenté en Isère avec 13 changements dans son XV de départ par rapport au match précédent contre Vannes, seuls Masilevu et Luatua ont doublé. Les Grenoblois ont mis quatre minutes pour ouvrir le score par leur buteur Trouilloud (3-0) mais le RNR répliquait aussitôt grâce à son ouvreur Olender (3-3, 7e), titulaire pour la première fois, qui assurait un but de plus de 45 m. Le plus souvent à la manœuvre, les Isérois plantaient un premier essai par Qadiri, à la récupération d’une lumineuse passe au pied de son ouvreur Barthélemy (8-3, 10e). L’ailier gauche marocain était décidemment intenable, de nouveau décisif, malgré la tentative de plaquage d’Olender, en conclusion d’une longue séquence avec de multiples collisions (13-3, 16e). Le score aurait pu être plus lourd si Trouilloud n’avait pas manqué ses deux transformations, la seconde renvoyée par un poteau. Olender semblait contaminé par ses échecs car il ratait lui aussi une pénalité abordable des 25 m (23e). Sur une nouvelle passe latérale au pied de Grenoble, Marty, l’arrière des Lions surgissait devant ses 30 m et lançait la contre-attaque. Il n’était repris qu’à quelques mètres de la ligne, sur une cuillère. Le RNR bénéficiait d’une pénaltouche, perdue dans un ruck (27e). Olender n’était toujours pas au point face aux perches, de 39 m dans l’axe (34e), ni avisé sur une passe au pied qui permettait à Grenoble de partir en contre depuis ses 22, heureusement enrayé par un en-avant en milieu de terrain (36e). Juste avant la pause, le RNR, grâce à sa mêlée, poussait les Grenoblois à la faute. L’arbitre brandissait un carton jaune sous le nez d’Orioli et accordait une pénalité qu’Olender convertissait devant les poteaux (13-6, 40e+3). En début de seconde période, le RNR ne profitait pas de sa supériorité numérique alors que le jeu se cantonnait au milieu de terrain. Et lorsqu’il s’approchait enfin de la terre promise, le RNR manquait de contrôle, notamment au sol (52e), mais il restait en revanche concentré en défense. Jusqu’à ce que Grenoble s’empare du ballon à 40 m sur une relance de Lezat, débouchant sur une percée de B. Ezcurra qui s’en allait marquer le troisième essai isérois sous les perches (20-6, 61e). Rouen se reprenait, grâce à sa mêlée, et bénéficiait d’une pénaltouche. Ruaud, par-dessus le ruck, plongeait dans l’en-but mais laissait échapper le ballon (69e), action confirmée par l’arbitrage-vidéo. Juste avant la fin du temps réglementaire (79e), le pilier Thomas commettait la même maladresse, privant le RNR d’un essai sous les poteaux. Dommage.  

×